Quelle est la différence entre l’autopartage et le covoiturage ?

Si les deux termes consistent à ouvrir les portes de sa voiture à un tiers, la différence autoportage et covoiturage peut se faire très aisément. Cette différence est marquée par deux éléments distincts qui sont les pratiques et les coûts. Cet article vous aidera à discerner ces termes afin de profiter du service qui vous convient le mieux.

Comprendre l’autopartage

Quand une voiture est utilisée en autoportage, il est mis à la disposition de différents usagers qui l’utilise chacun leurs tours. En vous abonnant sur Getaround, la plateforme d’autopartage leader en Europe, vous pouvez utiliser un véhicule en libre-service à proximité de chez vous. La voiture reste à votre disposition pendant les quelques heures que vous avez réservées. Ainsi, le véhicule ne sera disponible, pour une autre personne, qu’une fois votre tour terminé. C’est une solution simple pour les trajets courts et ponctuels. Un autre avantage de l’autoportage concerne le fait que vous n’avez pas besoin de vous soucier de la gestion du véhicule (entretien, stationnement). Une autre forme plus courante d’autoportage est la mise à disposition d’un véhicule entre des amis. La location de voiture entre particuliers est également un autoportage.

Quid du covoiturage ?

La forme la plus simple du covoiturage est l’entraide entre voisins. Ayant des enfants qui vont au même établissement, les voisins s’accordent pour les emmener à tour de rôle à l’école. En définition, le covoiturage consiste à assurer le transport de tiers qui partagent le même trajet que vous. Le transport doit se faire gratuitement, mais il peut être demandé aux covoiturés de participer pour partager les dépenses du transport (carburant, péage). Dans tous le cas, le covoiturage ne doit jamais se réaliser contre rémunération, il est donc différent de la location de voitures entre particuliers. Actuellement, les plateformes en ligne permettent de profiter des possibilités de covoiturage. Cette forme moderne d’autostop est également avantageuse pour l’environnement. En effet, le covoiturage réduit l’utilisation de voitures, donc l’émission de gaz et la consommation de carburant.

Les points sur lesquels il faut faire attention

Une grande différence autopartage et covoiturage concerne la rémunération. Autopartage s’assimile à une location, alors que le covoiturage lui doit rester gratuit. Ainsi, un covoiturage qui se fait contre payement est illégal. Par ailleurs, il doit concerner un trajet que le propriétaire effectue régulièrement, dans son intérêt propre. Si un propriétaire décide de « ramasser » des covoiturés pour les mener à des destinations qui ne sont pas sur son trajet, contre rémunération, il risque des sanctions. En effet, cela est considéré comme une concurrence déloyale à l’encontre des entreprises de transport public.

Mobilité dans l’entreprise : pourquoi l’autopartage peut être rentable pour une société
L’autopartage : combien ça coûte en moyenne ?